La primo-non-assimilation numérique

De JFCM
Aller à : navigation, rechercher


Le propagation socio-numérique s'est engagée à la fin des années 70. Elle a été télématique (architecture centralisée client-serveur) au départ et aurait du socialement devenir multimatique, concept dont je m'étais donné la tâche de banaliser. J'en ai eu le moyen, au milieu des années 1980, jusqu'à être bloqué en 1986 par ce que j'ai cru être de stratégie militaro-industrielle américaine et qui était d'hystérésis régalienne générale (engagée par la France dès 1978).